Quels sont les outils qui peuvent vous aider à décider ?

La prise de décision représente une étape essentielle dans le processus de gestion d’une entreprise ou de gestion d’un projet spécifique. Toutefois, face à l’énorme quantité des données à traiter, à l’importance des décisions et aux risques à éviter, il est parfois difficile pour les décideurs de prendre les bonnes décisions pour leurs entreprises ou organisations. Ainsi, il est essentiel que tous les décideurs soient dotés des outils d’aide à la décision. 

Pourquoi une entreprise doit prendre des décisions ? 

Pour assurer le développement des affaires d’une certaine entreprise dans un environnement économique et concurrentiel. En effet, un entrepreneur doit être en mesure de prendre rapidement les bonnes décisions de crédit pour assurer son atout concurrentiel, la pérennité de ses activités et surtout sa rentabilité. De ce fait, il est primordial d’opter à un outil d’aide à la décision. Ces outils sont conçus pour aider le dirigeant d’une entreprise à choisir les meilleures décisions pour optimiser leur gestion, ainsi que la qualité du travail dans leurs organisations. Ainsi, utiliser la matrice de pugh est une meilleure solution de prise de décision par exemple. 

Quels sont les outils d’aide à la décision ? 

La matrice de Pugh : cette matrice de décision est un simple outil de prise de décision multicritère qui peut progresser dans la résolution de problèmes de prise de décision où de nombreux objectifs, parfois contradictoires, qui doivent être tenus en compte. En mettant en œuvre simultanément plusieurs critères de décision, l’outil vise à faire le meilleur choix en cas de critères contradictoires. L’outil matrice de Pugh peut être utilisé dans divers contextes, tels que la sélection de processus de fabrication, la conception de produits ou la sélection d’opportunités d’optimisation, et intègre les concepts Six Sigma. 

L’arbre de décision : qui est représenté sous forme d’un arbre, cet outil permet de choisir une solution parmi plusieurs solutions. L’application est très facile. Les diverses options sont immédiatement visibles sur le schéma. Chacun d’eux génère de nouvelles possibilités. Ainsi, ces déclinaisons créent donc les branches de l’arbre. Grâce à ces branches, les scénarios possibles deviennent clairs. 

Les tableaux de bord : sont aussi des outils d’aide à la décision. À l’aide d’un tableau de bord, vous pouvez utiliser certains éléments pour évaluer le risque inhérent à votre prise de décision. Par conséquent, cet outil contribue à réduire l’incertitude. 

La loi de Pareto : est applicable dans plusieurs secteurs, aussi appelée la règle des 20/80, elle peut aussi aider à la prise de décision. D’après ce principe, 20% des causes représentent l’origine de 80% des effets. En ce qui concerne le processus de décision, ces 20 % se réfèrent à la possibilité ayant le plus grand impact. 

Prise de décision avec la Matrice de Pugh : Quelles sont les étapes principales ? 

Première étape : Lister ses solutions et choisir une solution de référence. Des solutions de référence sont disponibles comme support pour évaluer et comparer d’autres solutions. Ainsi, vous pouvez vous servir de la situation actuelle comme critère de référence dans la matrice de Pugh

Deuxième étape : Définir ses critères de décision. Vous devez déterminer un nombre limité de critères de décision pour assurer l’évaluation des solutions. (en éliminant les normes redondantes, et vous ne conservez que les normes critiques pour votre entreprise. 

Troisième étape : Définir les facteurs de pondération. Probablement, les critères de décision n’ont pas tous la même valeur. Ainsi, il est faut opter à une matrice de pondération pour pouvoir calculer le facteur y afférent. 

Quatrième étape : Noter ses solutions. Pour chacun des critères de décision, il est important de comparer les solutions appropriées avec la solution de référence, en respectant certaines notations : – 1 si la solution est moindre que la solution de référence, 0 si c’est égale, et +1 si c’est le cas contraire. De ce fait, il faut aussi déterminer le total pondéré des solutions, dont la bonne solution est celle qui a le total pondéré le plus élevé. 

Cinquième étape : Optimiser la solution retenue dont les critères ont une valeur de – 1 et 0, constamment en équipe multidisciplinaire. 

Comment se passe la drague 2.0 ?