Programme reprise d’entreprise en difficulté et en retournement

reprise d'entreprise

Toute société est susceptible de connaitre une période de difficulté qui peut se traduire par différents problèmes à savoir: un problème de trésorerie, une chute brutale de la demande, une baisse conséquente de l’efficacité industrielle, une hausse importante des matières premières ou encore un marché qui se ferme. plusieurs situations peuvent mettre des bâtons dans les roues des PME. Et elles risquent de se multiplier encore dans le contexte actuel. Face à cette situation, encore faut-il suivre un programme de reprise d’entreprise en difficulté, autrement dit un plan de retournement.

Acceptation de la situation: première étape du redressement

Votre entreprise de taille moyenne est dans le rouge? Les difficultés que vous avez considérées comme passagères perdurent? Avant que la situation ne s’envenime, il est peut-être temps d’envisager un retournement qui se présente comme solution de sauvetage. Lorsqu’une entreprise traverse une zone de turbulence, il a y des signaux qui devraient vous alerter et pour cela, il faut ouvrir les yeux. Toutefois, certains dirigeants se referment dans le déni en ignorant des signaux pourtant présents. Une période dure rime souvent avec perte de repères et du sang-froid.

Le seul problème réside toutefois dans le fait que l’idée de sortir de la tanière commence par l’acceptation. Dans cette optique, c’est grâce à un diagnostic objectif et précis que l’on peut penser à des solutions. Parmi les signaux qui devraient vous mettre la puce à l’oreille figure le trou de trésorerie. D’ailleurs, la spirale est bien connue, lorsque les problèmes de cash commencent à apparaître, les fournisseurs réduisent les délais de paiement, de peur de se retrouver avec un dépôt de bilan. Les banquiers et les assureurs de crédit s’agacent et menacent de saisir les comptes.

Cela dit, pour sortir de l’ornière, vous devez avant tout accepter la réalité et dresser un état des lieux. Il est vrai qu’identifier les causes de la crise n’est pas évident. D’où l’importance de se faire accompagner par un conseil extérieur. Ce dernier étant moins impliqué affectivement, il saura apporter des visions objectives de la situation. Les cabinets de réorganisation et de restructuration seront d’une grande aide pour cela.

Ils vous accompagneront dans le retournement d’entreprise. Mais avant cela, pour vous munir de toutes les informations qui permettent de réussir votre plan ou plus précisément votre stratégie de retournement, cliquez ici. Cela vous permet par la suite de trouver le meilleur prestataire à qui confier le management de transition de votre boîte.

Établir un plan de retournement

Lorsqu’une entreprise connait des périodes de difficultés, construire un scénario prudent est une solution efficace permettant de redonner confiance aux partenaires. On parle ici d’une stratégie de retournement d’entreprise menant vers la sortie de crise et établie sur plusieurs mois. Ce plan jouera sur différents leviers et est déterminé selon l’origine du mal. De manière générale, cela peut se traduire par la réduction des coûts, la négociation des délais de paiement, la restructuration de l’activité, etc.

Ce plan peut aussi comporter des solutions visant à dynamiser la force commerciale de l’entreprise et la suivre de plus près, à freiner les recrutements, à rogner le budget dédié au marketing, etc. Selon la situation de l’entreprise, ce plan de sauvetage peut être mieux vu par les partenaires. Il est également possible de demander de l’aide aux sociétés spécialisées dans le soutien et l’accompagnement des entreprises dans le rouge. Elles investissent dans les entreprises tout en orientant les dirigeants dans la bonne voie.

Rassurer les salariés

Lorsqu’une entreprise commence à perdre en vitesse, les salariés s’en rendent rapidement compte. En voyant le carnet de commandes s’alléger, l’ambiance se détériorer et les contrats commerciaux non renouvelés, ils s’inquiètent malgré eux. Certains baissent en motivation, tandis que d’autres pensent sûrement déjà à leur roue de secours, affectés par l’inquiétude palpable des dirigeants.

Face à cette situation, les salariés méritent plus que quiconque d’être informés du plan de retournement. En l’exposant au comité d’entreprise, les managers se doivent de faire preuve de pédagogie. En effet, il est crucial de communiquer avec clarté la stratégie pour en sortir histoire de rassurer les salariés. Le but est ici de remotiver les ressources qui font d’ailleurs la sève de la PME. Dans le plan d’action, il est peut-être bénéfique de recruter d’autres talents afin d’apporter un nouveau souffle tout en préparant l’avenir. L’enjeu est aussi de stabiliser le management.

Assurer le suivi du plan de sauvetage 

Avoir un plan d’action pour le retournement d’entreprise est une chose, le mettre à l’exécution en être une autre. Par la suite, son suivi en est également important. Une fois le plan sur les rails et l’équipe à la manœuvre, le manager entre en jeu pour contrôler la proximité aux objectifs fixés. Il n’est pas question de laisser à nouveau filer les déficits ! Dans le cas où les objectifs ne sont pas atteints, le manager doit identifier la branche en difficulté pour mieux l’accompagner. En ce qui concerne la durée de l’accompagnement, elle dépend de la capacité de chaque équipe à rebondir.

Développement sur-mesure de votre plateforme web : A qui faire appel ?
Il est temps d’externaliser votre service client !