Les clés pour réussir son investissement locatif dans un appartement neuf

Investissement locatif

D’une manière générale, l’investissement locatif dans un appartement neuf présente plusieurs avantages pour les investisseurs, notamment un revenu régulier, l’aide de quelqu’un d’autre pour rembourser votre dette hypothécaire, ou encore la possibilité d’utiliser un effet de levier intéressant. Mais quelles sont les clés fondamentales pour réussir votre investissement locatif dans un appartement neuf ?

Pensez à faire un financement à long terme

Si vous achetez des biens immobiliers en pensant au long terme, cela peut être un investissement locatif intelligent. Bien sûr, les rénovateurs peuvent aussi faire des profits, mais le secteur de la location fonctionne selon des principes différents de ceux des spéculateurs qui ne cherchent qu’à faire de l’argent rapidement. Lorsque vous investissez dans un bien locatif, il est conseillé de vous adresser à un prêteur qui fournira la majeure partie du financement. En effet, c’est ce dernier qui vous accordera un prêt, qui est ensuite garanti par la maison que vous utilisez pour acheter avec l’argent du prêt. Cette procédure est également appelée « collatéralisation » dans le jargon des professionnels du domaine. D’ailleurs, plus vos paiements hypothécaires seront faibles, plus vous pourrez verser d’acompte. Dans la majorité des pays d’Europe, votre taux hypothécaire peut être réduit si vous pouvez verser un acompte en espèces à 20 % ou plus. D’autre part, il est judicieux de contracter une hypothèque de longue durée lorsque vous investissez dans un appartement neuf pessac. Les avantages de mensualités fixes et d’une meilleure sécurité de planification font qu’une hypothèque à taux fixe sur 30 ans est particulièrement adaptée aux investisseurs, puisqu’ils auront des avantages plus sécurisés et plus assurés sur les mensualités. Au contraire, les hypothèques à taux variable sont de nature plus spéculative, et changeront si les taux d’intérêt évoluent.

Bien évaluer la valeur du bien locatif

Vous devez avoir une idée approximative de la valeur et des futurs revenus de location avant d’investir dans un appartement neuf. Pour le savoir, vous pouvez demander aux agents immobiliers ou aux voisins. Et puisque cet appartement sera bientôt habité par des locataires, le bien immobilier se détériorera au fil des années. Vous devrez alors payer des frais d’entretien, et ces coûts varieront en fonction de la taille et de l’emplacement de la propriété. Ces dépenses auront un impact sur votre retour sur investissement. Par conséquent, assurez-vous que le montant net correspond à vos versements hypothécaires, une fois que vous aurez une idée précise des revenus locatifs prévus et des dépenses liées à la propriété (entretien, assurance, taxes…). En passant, le fait de détenir un appartement locatif à votre retraite est une idée intéressante pour avoir une rentrée d’argent régulière. En attendant, le bien locatif doit être attrayant pour les locataires potentiels. Les quartiers propres et sûrs sont toujours un bon choix pour une maison à louer. Il en va de même pour un logement neuf situé à proximité de pôles commerciaux, et offrant un accès à des installations vitales telles que des centres commerciaux, des écoles, des hôpitaux et des lieux de divertissement.

L’emplacement : un critère important

Le type de locataires que vous attirerez dépendra du quartier dans lequel vous ferez votre investissement immobilier. Si vous achetez près d’une université par exemple, il est probable que les étudiants constitueront la majorité de vos locataires potentiels, et vous pourriez avoir du mal à remplir les logements vacants chaque été. D’un autre côté, les impôts fonciers de la région que vous avez choisie varient, et vous devez donc être informé du montant que vous perdrez. Dans une communauté recherchée qui attire des locataires à long terme, par exemple, des taxes foncières élevées ne sont pas toujours un point négatif, mais il existe d’autres endroits avec des taxes élevées qui ne sont pas attrayants. Sinon, pensez à demander aux propriétaires locaux des informations sur les taxes, ou à consulter le bureau d’évaluation de la municipalité. Vérifiez fréquemment s’il y aura bientôt une augmentation des impôts fonciers. Dans une communauté en difficulté, les taxes peuvent augmenter bien plus que ce qu’un propriétaire peut réellement exiger comme loyer.

Bien choisir les futurs locataires

Afin d’éviter de sérieux soucis avec les nouveaux locataires, effectuez quelques vérifications sur leur antécédent et leur solvabilité. Vous devez vous assurer que ceux-ci respecteront les paiements contractuels. Pour information, les appartements grands et nouveaux ont tendance à attirer des locataires à long terme. En effet, les familles et les couples sont parfois considérés comme de meilleurs locataires que les célibataires, car il est généralement admis que les familles peuvent être financièrement stables et payer le loyer régulièrement. Enfin, n’oubliez pas de souscrire une assurance suffisante. L’assurance locataire couvre l’appartement neuf habité par un locataire, mais l’immeuble lui-même est la responsabilité du propriétaire. L’assurance peut alors être plus chère que pour un logement similaire occupé par le propriétaire. Les intérêts hypothécaires, l’assurance et la dépréciation du bien sont tous déductibles des impôts jusqu’à un certain montant.

CBD en France : les meilleurs produits du moment
Bijoux gravés : trouver un spécialiste en ligne