Chauffe-eau thermodynamique : comment ça marche ?

Chauffe-eau thermodynamique

La production de chauffage et d’eau chaude sanitaire (ECS) représente la principale source de dépense des ménages français. Dans un contexte de crise énergétique et de hausse des prix de l’énergie, il paraît donc naturel que les foyers français cherchent à réaliser des économies. Dans ce contexte, le choix du chauffe eau thermodynamique peut représenter une solution viable sur le long terme, au même titre que les pompes à chaleur. Découvrons ensemble pourquoi ci-dessous.

Qu’est-ce qu’un chauffe-eau thermodynamique ?

Le chauffe-eau thermodynamique est, comme son nom l’indique, destiné à produire de l’eau chaude sanitaire dans votre logement. Il est composé à la fois d’une pompe à chaleur (fonctionnant à l’électricité) et d’un ballon de stockage (volume contenant généralement entre 150 et jusqu’à 250 l d’eau). Logiquement, il ne peut donc produire du chauffage domestique, à moins que vous ne décidiez de coupler votre appareil avec, par exemple, une chaudière au gaz à condensation. Le site spécialisé calculeo.fr vous donnera de plus amples informations concernant l’utilisation de votre chauffe-eau.

Le principe de fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique est le même que celui d’une pompe à chaleur aérothermique : les calories présentes dans l’air extérieur (ou dans le sol) sont « capturées » par l’appareil puis transmises à un fluide caloporteur jusqu’à un ballon d’eau chaude. Au final, l’utilisation d’une telle énergie inépuisable et renouvelable pour la production d’eau chaude sanitaire permet de réduire l’usage d’électricité jusqu’à 70% !

En d’autres termes, vous l’aurez compris : cet appareil, proche dans son fonctionnement d’une PAC aérothermique, dispose de toutes les qualités en matière de rendement et d’efficacité énergétique. Pour mesurer les performances d’un chauffe-eau thermodynamique, on utilisera l’indice COP – ou coefficient de performance. Cette donnée mesure le nombre de kilowattheures de chaleur produits par rapport au nombre de kilowattheures d’électricité consommé. La plupart du temps, ces appareils sont dotés d’un COP entre 2 et 5. Pour obtenir les meilleures performances possibles, on veillera à choisir soigneusement l’emplacement du chauffe-eau thermodynamique : dans une pièce non chauffée, offrant un volume minimal de 20m3 (ce qui représente 10 m2). Un garage, un cellier ou une buanderie feront parfaitement l’affaire.

Quelle différence entre un chauffe-eau thermodynamique et électrique ?

Si vous possédez déjà chez vous un appareil de production d’eau chaude électrique, vous savez déjà que votre système utilise principalement l’énergie électrique pour chauffer l’eau du cumulus (ou chauffe-eau électrique à accumulation). Ce type d’appareil reste encore une solution acceptable pour les petits budgets, ainsi que pour les espaces réduits et les logements restreints. On pourra ainsi trouver un appareil pratique à installer et convenant à tous les foyers entre 100 et 1 500 euros. Cependant, gardez bien en tête que le rendement de cet équipement est loin d’être suffisant, compte tenu des nouveaux standards : dans le meilleur des cas en conditions réelles, le chauffe-eau électrique dispose d’un rendement de l’ordre de 70% en énergie finale, soit 28% en énergie primaire (1).

Avec un chauffe-eau thermodynamique, l’énergie nécessaire à la production d’eau chaude est puisée dans l’air ambiant. Il s’agit, comme nous l’avons expliqué plus haut, d’une énergie renouvelable, gratuite et illimitée. Ce qui n’est pas le cas de l’énergie électrique. De plus, l’eau est chauffée via une pompe, et non par le biais d’une résistance électrique. En d’autres termes, la performance énergétique d’un tel équipement s’avère largement supérieure à celle d’un chauffe-eau électrique, ou de tout autre appareil de chauffage utilisant les énergies fossiles ! En revanche, pour un fonctionnement économique et optimal de votre appareil, il vous faudra l’installer impérativement dans un local d’une superficie minimale de 10 m2.

Quels sont les économies possibles sur une année ?

Maintenant que vous connaissez mieux les caractéristiques et le fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique, vous souhaitez sans doute savoir quelle economie d energie vous allez pouvoir réaliser avec cet appareil. Disons-le d’emblée : grâce à cet équipement, votre consommation d’électricité sera 3 fois moins importante qu’avec un ballon classique. Les économies attendues sont, quant à elle, de l’ordre de 70% dans la majorité des cas.

Bien évidemment, l’installation et la pose d’un chauffe-eau thermodynamique représente un poste de dépense plus important que pour un chauffe-eau électrique. Néanmoins, le retour sur investissement est largement compensé par les remarquables performances de l’appareil sur le long terme. C’est bien simple : un chauffe-eau thermodynamique vous permet de réaliser une économie annuelle de 280 euros sur vos factures (pour une consommation d’eau chaude moyenne égale à 65m3 à 55°C, et pour un COP réel de 3). De fait, la rentabilité de l’installation se fait rapidement, en moins de 5 ans (2).

Quelle est la durée de vie d’un chauffe-eau thermodynamique ?

Classiquement, une chaudière bien entretenue est susceptible de durer 20 ans. Il en va de même pour le chauffe-eau thermodynamique, qui est capable de fonctionner entre 15 et 20 ans si vous faites ce qu’il faut pour préserver ses principales composantes. Également, si vous souhaitez faire durer votre équipement de chauffage le plus longtemps possible, il sera utile de bien choisir le modèle ainsi que la qualité générale.

Pour commencer, veillez à bien choisir la taille du ballon d’eau chaude, en fonction du nombre d’occupants dans le logement. En effet, un bon dimensionnement de votre équipement vous permettra de le faire durer plus longtemps. A titre d’exemple, une famille composée de 2 adultes et d’un enfant consommera en moyenne 150 l (3). Recherchez ensuite le COP : certains modèles équipés d’un module solaire (CET héliothermique) ont un COP susceptibles d’atteindre 6 ou 7 durant la saison estivale.

(1) https://expertises.ademe.fr/batiment/passer-a-laction/elements-dequipement/leau-chaude-sanitaire (2) https://www.quechoisir.org/guide-d-achat-chauffe-eau-thermodynamiques-n23561/#rentable-ou-pas (3) https://www.leroymerlin.fr/comment-choisir/comment-choisir-son-chauffe-eau-thermodynamique.html


Comment entretenir les sols et les surfaces des grandes distributions ?
Réaliser des travaux de rénovation à Angers