Carpe diem : que signifie cette expression ?

La plupart des gens pensent que Carpe Diem signifie « saisis le jour », mais ce n’est pas ce que les Romains auraient compris. Carpe Diem signifie en fait « cueillir le jour », et non « le saisir ». Et aussi subtile qu’elle puisse paraître, la différence est significative. Carpe diem est une expression qui est apparue pour la première fois dans l’une des célèbres odes en vers du célèbre poète romain, Horace. Dans ce poème, Horace s’adresse à Leuconoé dans le but de l’encourager à profiter pleinement du moment présent et à moins se préoccuper de l’avenir. La formule est suivie de l’expression romaine « quam minimum credula postero ».

Que signifie l’expression latine « Carpe diem » ?

Horace, partisan de l’épicurisme (alors que les Latins étaient largement adeptes du stoïcisme) a écrit cette formule en 23 ou 22 avant J.-C. dans une ode « À Leuconoé ». Celle-ci résume le texte qui la précède où le poète tente de convaincre sa destinataire afin qu’elle profite pleinement du moment présent et qu’elle ne s’inquiète pas du jour de sa mort.

À l’impératif, Carpe est une forme du verbe carptum, carpsi, carpere, carpis ou carpo, qui signifie avant tout « récolter » (une fleur), « paître » (de l’herbe) et, entre autres sens, jouir, savourer et choisir. 

Connue depuis l’antiquité, Carpe diem signification fait généralement l’objet d’une explication erronée. En effet, interprétée comme « Profitez du jour présent » et comprise comme un éloge à l’hédonisme, carpe diem traduction perd tout lien avec le sens original qui, au contraire, encourage à apprécier le présent, sans remettre en cause aucune discipline de vie, dans le concept que l’avenir est fortuit et que tout est destiné à expirer.

De tout cela, ce que veut dire carpe diem est : un hédonisme d’ascèse, une recherche raisonnée et ordonnée du plaisir (en évitant, donc, toute suprématie du plaisir et tout déplaisir), un épicurisme et un hédonisme à minima.

Symbolique !

Devenu un aphorisme, ce verset doit être joint à ceux qui le précèdent (6 et 7) et qui parlent surtout de révoquer l’espoir durable au bref écoulement du temps. La rose, cette fleur qui se fane rapidement et qu’il faut cueillir à la hâte, est devenue une allégorie normative de la brièveté de l’existence humaine dans les vers français du XVIe siècle, en particulier chez les poètes de la Pléiade. Ainsi, Ronsard écrit dans ses Sonnets pour Hélène : « Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie ». Au XVIIe siècle, les poètes anglais Andrew Marvell et Robert Herrick utilisent la même transcription. Au XXe siècle, Raymond Queneau fait de même dans son ode intitulée  » Si tu t’imagines « .

Un peu d’eau et de pain !

Georges Planelle apprend aux lecteurs, à travers son ouvrage intitulé  » Les 1001 expressions préférées des Français « , qu’Horace était un épicurien, et ce, de manière incontestable, au sens communément établi. En effet, si l’on regarde les transcriptions d’Épicure dans lesquelles il développe sa théorie, on peut voir des citations qui n’ont absolument rien à voir avec le sens que nous attribuons actuellement à « Carpe diem ».

En effet, cette célèbre maxime latine est généralement comprise comme un encouragement à savourer l’instant présent et donc à ne plus penser à ce qu’il peut donner, au détriment de la réflexion et de la morale. Épicure n’est pas partisan d’une vie sans foi ni loi faite d’un bonheur excessif et extrême. En fait, l’épicurisme est une théorie qui pousse à une quête des plaisirs, de manière responsable, saine et ordonnée. Par conséquent, ce que veut dire carpe diem n’est pas une clameur pour profiter du moment présent sans retenue ni contrainte. « Le carpe diem est plutôt un appel à apprécier les plaisirs élémentaires, en harmonie avec ce que donne la nature. La maxime est aussi une invitation à être en paix avec soi-même.

Gobelets en carton : comment les choisir ?
Pourquoi installer des panneaux solaires chez soi ?